Ancienne carte de la Nouvelle-France


La Nouvelle-France était un gigantesque territoire qui couvrait la majorité de l'Amérique du Nord. Ce territoire était divisé en trois grandes régions: le Canada (l'actuel territoire du Québec et de l'Ontario), la Louisiane (qui couvrait alors tout le Midwest américain) et l'Acadie (aujourd'hui le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l'Île-du-Prince-Édouard). Voici les origines de ces toponymes.

QUÉBEC: Deux possibilités quant à l'origine et la signification de ce mot. La première est qu'il viendrait de la langue iroquoise et signifierait «Là où le fleuve se rétrécit». La seconde veut qu'il découle plutôt du mot montagnais «képak» qui veut dire «débarquez». Champlain aurait donc pris l'invitation faite par les autochtones de débarquer pour le nom de l'endroit.

CANADA: Ce mot est originaire de la langue iroquoise, plus particulièrement du mot «kanata» qui signifie «village». Jacques Cartier crut qu'il s'agissait là du nom de tout le pays. Le nom de Canadien ne sera utilisé que par la population francophone de la vallée du Saint-Laurent (les Québécois d'aujourd'hui), jusqu'à ce que les compatriotes anglais se l'approprient vers la fin du XIXe siècle. Désireux de souligner le caractère distinct de leur identité, les Canadiens deviendront Canadiens-Français, puis finalement Québécois dans les années 1960.

ACADIE: Ce nom provient peut-être de «Arcadie» (la légendaire province grecque) ou encore «La Cadie» (une adaptation française d'un mot micmac qui signifie «endroit fertile»). En 1755, plusieurs Acadiens sont déportés et se réfugieront en Louisiane pour devenir les Cadiens ou "Cajuns" (cliquez ici pour l'histoire des Acadiens).




Cliquez ici pour un portrait de la francophonie canadienne

Retour à la page principale

Plan du site