Le drapeau du Québec La province de Québec: 1867-aujourd'hui

Deuxième période: de la Révolution tranquille à aujourd'hui (1960-??)



1960 : L'élection du Parti Libéral de Jean Lesage répond à un grand désir de renouveau dans la population, et déclenche la «Révolution Tranquille». Réélu en 1962 sous le slogan «Maîtres Chez Nous», le gouvernement entreprend d'assumer le contrôle du système scolaire, jusqu'alors tenu par le clergé (ce qui est en soi un changement considérable). Le ministre des Ressources Naturelles, René Lévesque, entreprend de nationaliser les compagnies d'électricité de la province, qui deviendront l'Hydro-Québec.

Les Québécois reprennent enfin leur économie en main et se lancent de plus en plus dans les affaires.
Jean Lesage
Jean Lesage

Septembre 1960: Marcel Chaput et André d'Allemagne fondent le Rassemblement pour l'indépendance nationale (RIN). En 1964, Pierre Bourgault devient chef du RIN.

1961: Claire Kirkland-Casgrain est la première femme élue à l'Assemblée nationale du Québec.

1961 : Jean Lesage met sur pied la Commission Parent, destinée à étudier le système d'éducation au Québec et à proposer une éventuelle réforme. Le ministère de l'éducation du Québec sera créé en 1964.

1962: Le Canada devient le troisième pays dans l'espace avec la mise en orbite du satellite Alouette I.

1962: Le pont Champlain, reliant Montréal à la rive sud, est ouvert. Le pont à péage de six voies de largeur a coûté 30 millions de dollars. Le péage est interrompu en 1990.

Jean Drapeau
Jean Drapeau
1962 : Le maire de Montréal, Jean Drapeau (l'homme aux grands projets qui sera également derrière l'Expo 67 et les Olympiques de 76), entreprend les travaux d'aménagement du métro. Ceux-ci prendront fin en 1966.

1963 : Le Front de libération du Québec fait sauter ses premières bombes.

1964: Signature du premier traité international québécois, une entente concernant l'éducation signée à Paris entre les gouvernements du Québec et de la France. La même année, lors d'une visite officielle de la reine d'Angleterre au Québec, la police met fin avec violence à une manifestation de protestataires pro-souveraineté.

1965: Le premier ministre canadien Lester Pearson recrute trois personnalités québécoises bien connues pour son gouvernement. Jean Marchand, Gérard Pelletier et Pierre Elliott Trudeau se feront les défenseurs du fédéralisme canadien pendant 20 ans.

1965: Le rapport de la commission royale d'enquête Laurendeau-Dunton recommande de déclarer le français langue officielle aux côtés de l'anglais dans les parlements du Canada, de l'Ontario et du Nouveau-Brunswick, dans les tribunaux fédéraux et l'administration gouvernementale canadienne.

1966: Daniel Johnson est élu Premier ministre du Québec sous le slogan «Égalité ou indépendance».

1967: L'auteur d'origine québécoise, Saul Bellow, reçoit le prix Nobel de littérature «pour la compréhension humaine et l'analyse subtile de la culture contemporaine.» Il est né en 1915, à Lachine.

1967: L'exposition universelle de Montréal EXPO 67 ouvre ses portes, et le Québec devient le centre du monde pendant tout l'été. Pour l'occasion, plusieurs grands chefs d'états visitent Montréal. C'est le président de la France, le général Charles de Gaulle, qui reçoit toutefois le plus chaleureux accueil. De Québec à Montréal, le long du Chemin du Roi, il est acclamé de villages en villages par des foules de plus en plus nombreuses. À Montréal, c'est la fin triomphale du périple. Du haut du balcon de l'hôtel de ville, il lance devant une foule en délire son désormais célèbre: «Vive le Québec libre!». La même année, René Lévesque rompt les rangs du Parti libéral pour fonder le Mouvement souveraineté-association.

Charles de Gaulle
Vive le Québec libre!
Pierre Trudeau
Pierre Trudeau
Années 60 : Des immigrants venus du Viêt-Nam et fuyant leur pays ravagé par la guerre, viennent s'établir au Québec.

1968 : Pierre-Elliott Trudeau est le troisième Québécois à être élu Premier ministre du Canada. Au début de sa carrière, Trudeau obtiendra des niveaux de popularité jamais vus, adoré des foules, c'est la «Trudeau-manie».

1968: «Lundi de la matraque». 290 personnes sont arrêtées pendant le défilé de la Saint-Jean-Baptiste.

1968: C'est la naissance du Parti québécois, le premier parti politique voué à l'indépendance du Québec.

1968: Le docteur Pierre Grondin réalise la première greffe du coeur au pays.

1969 : Le gouvernement Trudeau reconnaît enfin le français comme seconde langue officielle du pays.

1969: Montréal obtient sa propre concession dans la ligue nationale de baseball: les Expos de Montréal.

1969: Premier mariage civil de l'histoire du Québec. Viviane DeBaene et Bernard Deslages sont unis par un fonctionnaire de l'État.

1970 : Originalement un mouvement révolutionnaire ayant pour but l'émancipation des ouvriers québécois, la saga du F.L.Q. connaîtra une fin tragique avec la crise d'octobre. Des membres de l'organisation terroriste du Front de Libération du Québec kidnappent l'attaché commercial britannique Richard Cross et le ministre québécois du travail Pierre Laporte. Ce dernier sera éxécuté et retrouvé mort dans le coffre-arrière d'une voiture. Un manifeste est envoyé aux médias et est lu sur les ondes de Radio-Canada. Le Premier ministre Robert Bourassa, dépassé par les événements, fait appel à son homologue fédéral. Trudeau réagit de façon démesurée en décrétant la loi des mesures de guerre qui suspend les libertés civiles et envoie l'armée canadienne occuper Montréal.. Plusieurs Québécois innocents sont arrêtés sans mandats, au beau milieu de la nuit. Ils sont emprisonnés et plusieurs sont soumis à la torture psychologique. l'armée
L'armée à Montréal!

1971 : Robert Bourassa dévoile son projet hydroélectrique à la Baie de James. La même année, le gouvernement québécois refuse la nouvelle entente constitutionnelle de Victoria.

1972: Une bome explose au consulat cubain de Montréal et met en branle une opération d'espionnage qui aurait été piloté par la GRC et la CIA.

1973: Le docteur Henry Morgentaler est acquitté d'avortements illégaux à Montréal.

1973: La GRC vole par effraction à Montréal la liste des membres du PQ. On apprendra en 1992 que ce vol faisait suite à une demande du cabinet Trudeau.

1974: Le gouvernement Bourassa adopte la loi 22, faisant ainsi du français la langue du travail et de la fonction publique au Québec.

1976: Montréal accueille les Olympiques d 'été (XXIe Olympiade). C'est à cette occasion qu'est construit le fameux Stade Olympique, symbole architectural de Montréal mais qui sera malheureusement inachevé lors de l'ouverture des jeux. Cet édifice incorpore la plus haute tour inclinée du monde! La prodigieuse jeune gymnaste roumaine, Nadia Comaneci, obtient sept cotes parfaites de «10» pour sa performance, du jamais vu dans l'histoire des Olympiques.

1976 : Avec René Lévesque à sa tête, le Parti québécois est élu. En 1977, c'est l'adoption par le gouvernement du Québec de la loi 101 qui fait du français la langue officielle du Québec et prend des mesures concrètes pour le protéger et le promouvoir. Le français devient la seule langue permise dans l'affichage commercial. Regroupés sous la bannière d'Alliance Québec, un groupe d'Anglo-québécois financé par Ottawa contestera la loi devant les tribunaux et réussira au cours des ans à en faire invalider d'importantes sections.

René Lévesque
René Lévesque
1978: La compagnie d'assurances «Sun Life» déménage son siège social de Montréal à Toronto en réaction à la loi 101 et à «l'instabilité politique».

1978: Gilles Villeneuve remporte son premier Grand Prix lors du Grand Prix de Montréal, sur le circuit qui porte aujourd'hui son nom.

1980: Le patineur de vitesse Gaétan Boucher établit un nouveau record mondial au 1000 mètres. Il remportera par la suite deux médailles d'or et une de bronze aux jeux olympiques.

1980 : Comme promis, Lévesque tient un référendum sur la souveraineté du Québec. Il utilise une approche modérée et souhaite négocier avec le Canada une entente de «souveraineté-association». Les forces fédéralistes, Trudeau à leur tête, multiplieront les menaces souvent fantaisistes (du genre "vous perdrez vos chèques de pension"). Trudeau promet une grande réforme du Canada. Finalement, les Québécois choisissent de voter NON à 60%.

1981 : La «réforme» promise par Trudeau n'est pas celle qu'on espérait. Trudeau organise le rapatriement de la constitution canadienne, et invite tous les premiers ministres provinciaux à venir négocier certains points avant de la signer. En pleine nuit, sans que Lévesque ne soit mis au courant, tous les premiers ministres signent secrètement la nouvelle entente. Lévesque l'apprend le lendemain matin, et quitte Ottawa, furieux. On a baptisé cette nuit fatidique la «Nuit des longs couteaux».

1981: Les caisses populaires Desjardins innovent en mettant le premier guichet automatique à la disposition de leurs clients.

1982: Sans le consentement du Québec, Pierre Trudeau, en présence de la reine Elisabeth II, signe officiellement la nouvelle Constitution canadienne dont seule la version anglaise a cours légal. Toute loi provinciale est maintenant assujettie à la nouvelle constitution, ce qui constitue une perte de pouvoirs comparativement aux pouvoirs garantis par l'ancienne constitution de 1867. Les revendications du Québec, tels les pouvoirs exclusifs en matière d'immigration et de programmes sociaux sont ignorées.

1982: Des groupes communautaires anglophones de Montréal fondent Alliance Québec pour «la défense des droits minoritaires (lire anglophones) dans la province». Au congrès de fondation, le président de l'Alliance offre de financer des poursuites judiciaires contre les lois interdisant l'affichage en anglais. La guerre à la Loi 101 est commencée.

1984: Brian Mulroney est élu Premier ministre du Canada. Sa promesse électorale est de réintégrer le Québec dans la «famille canadienne» dans «l'honneur et l'enthousiasme». Le gouvernement du Québec accepte ce que René Lévesque appelle «le beau risque» et de nouvelles discussions fédérales-provinciales.

1984: Sylvie Bernier est la première Québécoise à remporter une médaille d'or aux jeux olympiques.

1984: Marc Garneau devient le premier Québécois (et le premier Canadien) dans l'espace.

Années 80 : Le Québec accueille des immigrants des quatre coins du globe. Des gens en provenance des pays arabes, d'Haïti, d'Europe de l'Est, d'Afrique, des Antilles et d'Asie viennent enrichir sa population. Ces Néo-Québécois s'établissent surtout dans la région de Montréal.

1987: Le 14 juillet, une pluie torrentielle s'abat sur la région de Montréal et cause d'importantes inondations, entraînant même la noyade d'un automobiliste sous un viaduc de l'autoroute Décarie.

1988: La cour suprême du Canada déclare illégal l'unilinguisme français obligatoire dans l'affichage commercial et les raisons sociales.

Marc Garneau
Marc Garneau
1988: Un tremblement de terre atteint 6,0 à l'échelle Richter. L'épicentre se situe dans la réserve faunique des Laurentides.

1989: Un tireur fou massacre 14 étudiantes à l'école polytechnique de Montréal. La tragédie conduit à l'adoption de mesures plus sévères de contrôle des armes à feu au Canada.

1989: Une tempête solaire cause une panne générale d'électricité au Québec pendant neuf heures, du jamais vu. Ce phénomène connut une notoriété internationale.

Brian Mulroney
Brian Mulroney
1990: Le Premier ministre canadien Brian Mulroney met au point un nouvel accord pour réparer la blessure de 1982. Bien que l'accord du Lac Meech n'offre que de piètres gains pour le Québec, le Manitoba et Terre-Neuve sabotent l'accord à la dernière minute. Le Premier ministre québécois, Robert Bourassa, déclare en chambre : «Le Canada anglais doit comprendre de façon très claire que, quoi qu'on dise et qui qu'on fasse, le Québec est, aujourd'hui et pour toujours, une société distincte, libre et capable d'assumer son destin et son développement.» Cliquez ici pour en savoir plus sur cette crise politique.

1990: Lucien Bouchard fonde le Bloc québécois, le premier parti souveraisniste au fédéral.

1990 : C'est la Crise d'Oka. Les Amérindiens Mohawks des réserves d'Oka et de Kahnawake prennent les armes et bloquent le pont Mercier entre Montréal et la Rive Sud. Robert Bourassa suspend finalement les négociations et demande à l'armée d'intervenir à Oka, ce qui met fin à une crise qui aura duré 78 jours. Un policier de la Sûreté du Québec sera tué pendant cette crise et plusieurs propriétés vandalisées.

1991: Le Parti libéral du Québec adopte le rapport Allaire qui recommande une plus grande autonomie pour la province. La même année, la commission Bélanger-Campeau condamne le statu quo constitutionnel comme étant tout simplement «inacceptable». Le rapport recommande la tenue d'un second référendum sur la souveraineté du Québec.

1991: Le 15 mai, Yves Laforest plante le drapeau québécois au sommet du mont Everest. Il est le premier Québécois à atteindre le toit du monde.

1992: Pour la première fois, le Québécois Bernard Voyer réussit à traverser l'île Ellesmere, la terre la plus nordique du monde. Sept ans plus tard, il atteint à son tour le sommet du mont Everest.

1992: Bourassa revient sur sa décision, et transforme le référendum sur la souveraineté tant espéré par la majorité de la population en un référendum sur la nouvelle entente de Charlottetown, négociée à la hâte pour remplacer le défunt accord du Lac Meech. Cet accord, encore moins généreux à l'égard du Québec, est rejeté par tous. Les Québécois votent NON parce que trop peu et les Canadiens-Anglais votent NON parce qu'ils le jugent encore trop généreux à l'égard du Québec. Robert Bourassa
Robert Bourassa

1993: Jean Chrétien est élu comme nouveau Premier ministre du Canada. Le Québec quant à lui vote majoritairement pour le nouveau parti souverainiste fédéral, le Bloc québécois. Ce dernier, Lucien Bouchard à sa tête, devient l'opposition officielle à Ottawa.

1995: Le Parti Québécois reprend le pouvoir et tient un second référendum sur la souveraineté. Le résultat du vote : NON à 50,6%. La marge est microscopique et ne représente en fait, une victoire pour personne. Malgré ses promesses de réforme et de reconnaissance du Québec, le Premier ministre canadien Jean Chrétien ne fait strictement rien pour réparer la situation et refuse de reconnaître les Québécois comme peuple, ou même comme entité distincte. La stratégie de Chrétien est plutôt de demander à la Cour suprême de se prononcer sur la légalité d'une déclaration unilatérale d'indépendance du Québec. Il nie même l'existence d'une culture proprement québécoise. De plus, on apprend que le gouvernement fédéral a organisé plusieurs opérations frauduleuses dont une «Opération citoyenneté» juste avant le référendum.

1996: Des pluies diluviennes et le bris d'un barrage dans la région du Saguenay cause une terrible inondation. Le centre-ville de La Baie est presque totalement détruit et plusieurs villes se retrouvent complètement isolées du reste du monde suite à la destrcution des routes.

1997: Jacques Villeneuve, fils de Gilles, devient champion du monde de Formule 1.

1998: Pendant un mois de janvier dont on se souviendra longtemps, une terrible tempête de verglas s'abat sur la région de Montréal, causant d'importants dommages (1,1 milliard de dollars). Environ deux douzaines de personnes meurent et plus de 3 millions d'autres se retrouvent sans électricité ni chauffage pendant plusieurs semaines.

1998: La nomination de David Levine, un ancien membre du parti québécois, comme directeur de l'hôpital d'Ottawa cause un scandale.

Julie Payette
Julie Payette
1998: Au mois de mars, la première personne à occuper le poste de vice-secrétaire générale des Nations Unies est madame Louise Fréchette, une Québécoise native de Montréal. Elle devient ainsi le bras droit du secrétaire général, monsieur Kofi Annan.

1999: Julie Payette devient la première Québécoise dans l'espace.

1999: Un terroriste islamique est arrêté à la frontière américaine au volant d'une voiture bourrée d'explosifs. On apprend avec horreur qu'il est domicilié à Montréal et avait discuté de la possibilité d'y faire sauter une bombe.

2001: 34 chefs d'états se réunissent à Québec pour le troisième Sommet des Amériques pendant que les manifestants anti-mondialisation se massent aux barricades policières. Le gouvernement fédéral refuse au gouvernement québécois la permission de siéger et de prendre la parole pendant la rencontre. Le Québec installe tout de même de grand panneaux électroniques afin d'exprimer son message.

2002: Roger Thibault et Leo Wouters, deux homosexuels reconnus pour leur lutte contre l'homophobie, se marient à Montréal, une première au Québec et au Canada. Ils sont les premiers à bénéficier de la nouvelle loi québécoise sur l'union civile des conjoints de même sexe.

2003: Les Québécois se prononcent massivement contre la guerre anglo-américaine en Irak. Des protestations pacifistes contre la guerre attirent un grand nombre de participants. En février, par un temps glacial, 150 000 personnes descendent dans les rues de Montréal pour manifester. Le 15 mars, quelques jours avant le déclenchement des hostilités, une foule énorme de 200 000 personnes participe à une grande marche pour la paix à Montréal. D'autres manifestations semblables sont organisées dans plusieurs autres villes du Québec. Une semaine plus tard, lors d'un match opposant les équipes de hockey de Montréal et de New York au Centre Bell, les spectateurs montréalais huent bruillament l'hymne national américain.


Manifestation du 15 mars à Montréal
Photo Robert Skinner, La Presse
2004: Un énorme scandale éclate et éclabousse la crédibilité du gouvernement fédéral. Le scandale des commandites expose également comment le gouvernement Chrétien a tenté d'acheter le patriotisme des Québécois à coups de millions de fonds publics.




Et l'histoire se poursuit...


Je me souviens.





Index biographique complet de ce site

Plan du site

Page d'accueil