CAVELIER DE LA SALLE



À ce jour, René-Robert Cavelier de La Salle, un des plus grands explorateurs de l'histoire de la Nouvelle-France, demeure aussi un personnage mystérieux et controversé. Un héros pour certains, un fou pour d'autres, il n'en reste pas moins qu'il mena une vie fascinante qui se terminera toutefois de façon dramatique.

René-Robert Cavelier naît à Rouen en Normandie, le 21 novembre 1643. Dans sa jeunesse, il songe à devenir Jésuite. Il fait ses études au collège des Jésuites de Rouen et entre ensuite au noviciat de Paris où il prononce ses premiers vœux en 1660. Il sera par la suite professeur jusqu'en 1666.

En 1667, il décide d'aller rejoindre son frère Jean, missionnaire sulpicien à Ville-Marie (Montréal). Grâce à celui-ci, il obtient des Sulpiciens (qui sont alors les seigneurs de l'île) la concession du fief " de la côte Saint-Sulpice ". Mais la culture de la terre l'intéresse très peu et ce dont il rêve, c'est la découverte d'un passage vers l'Asie!

PORTRAIT
En 1668, La Salle héberge deux Amérindiens qui lui parlent d'un important cours d'eau nommé Ohio qui se jetterait dans la mer Vermeille, laquelle conduit à la Chine. En 1669, il vend sa seigneurie pour pouvoir financer son premier voyage. L'expédition se rend d'abord sur le lac Ontario, puis ensuite au pays des Tsonnontouans. Mais à la fin septembre, prétextant une maladie, La Salle rebrousse chemin et revient à Montréal. Devant cet échec, pour se moquer de lui, on affuble Cavelier de La Salle et ses compagnons du nom de " les Chinois " et on baptise le fief de la côte Saint-Sulpice " La Chine ", nom qui devient officiel en 1678 (aujourd'hui la ville de Lachine).

FRONTENAC En 1674, le gouverneur Louis de Buade, comte de Frontenac, envoie Cavelier de La Salle en France pour que celui-ci obtienne la concession de l'important poste de traite, le fort Cataracoui (aujourd'hui Kingston en Ontario). Le roi accepte et La Salle s'empresse à son retour de renommer le fort " Fort Frontenac " pour remercier son bienfaiteur. En 1675, il obtient du roi ses lettres de noblesse. Il explore pendant quelques années la région des Grands Lacs et se lance par la suite dans une série d'explorations de la " Grande-Rivière " (le Mississippi).

C'est en 1682 que Cavelier de La Salle et ses hommes atteignent l'embouchure sud du Mississippi. Le 9 avril, ayant revêtu un manteau écarlate, il prend officiellement possession du territoire découvert au nom du roi de France et le nomme "Louisiane" en l'honneur du roi Louis XIV. On y érige une croix sur laquelle on a placé les armes royales.

En 1683, l'explorateur débarque à La Rochelle en France avec un projet élaboré de colonisation de la Louisiane. Pour séduire le roi, toujours avide de richesses et de conquêtes, il lui raconte que la région regorge de mines d'argent. Certains historiens prétendent même qu'il aurait falsifier de plein gré ses cartes pour convaincre le roi d'investir dans son projet. Il prétend que les Français, avec l'aide des Amérindiens, chasseront facilement les Espagnols de cette région. Comme de fait, sa requête est un succès et Louis XIV autorise l'établissement d'une colonie en Louisiane.

La Louisiane En 1684, Cavelier de La Salle repart vers l'Amérique avec 320 personnes et quatre vaisseaux; le Joly, la Belle, l'Aimable et le Saint-François. L'expédition tourne cependant au drame. En mer, l'Aimable subit des dommages et doit retourner en Bretagne pour y être réparé. Le Saint-François est pris et pillé par des flibustiers espagnols. L'Aimable retrouve finalement le Joly et la Belle à Saint-Domingue. La Salle en profite alors pour explorer le golfe du Mexique. Mais il s'aventure trop loin dans le golfe et n'arrivera plus à retrouver l'embouchure du Mississippi. Il ordonne donc à ses hommes de débarquer sur la côte (dans l'actuel Texas) où les Français sont attaqués par des tribus d'Amérindiens hostiles. Plusieurs des survivants seront atteints de maladies et perdront la vie. Plusieurs autres le désertent et il fait même face à une mutinerie. La Salle fait preuve d'une très mauvaise humeur et traite bien mal ses hommes, si bien que la discorde éclate et le 19 mars 1687, René-Robert Cavelier de La Salle est assassiné d'une balle à la tête, tirée à bout portant par l'un des survivants.

Son frère Jean, le sulpicien, cacha cette mort le temps de monnayer les fourrures accumulées par l'explorateur au cours de l'expédition.

Malgré la controverse qui entoure sa personnalité et son honnêteté, il n'en demeure pas moins que Cavelier de La Salle est le fondateur de la Louisiane, ce qui constitue un événement majeur de l'histoire de la Nouvelle-France. Les Français y fonderont des villes au cours des années suivantes, dont les plus importantes sont la Nouvelle-Orléans et Bâton Rouge.

Après la conquête du Canada, la Louisiane deviendra le point de ralliement de plusieurs milliers d'Acadiens qui furent déportés par les Britanniques en 1755, ces hommes et ces femmes deviendront alors les premiers Cajuns. Finalement, au dix-neuvième siècle, l'empereur Napoléon Ier vendra tout simplement la Louisiane à ses alliés américains pour la somme de 15 millions de dollars. La Louisiane est donc maintenant un état américain où certains parlent aujourd'hui encore le français. L'artiste louisianais francophone le plus connu est sans doute le chanteur Zacharie Richard. Drapeau Cajun





Le drapeau cajun est utilisé avec la permission de Luc Baronian. Son excellent site de vexillologie de l'Amérique française figure sur ma page de liens. Allez y jeter un coup d'oeil!




Cliquez ici pour connaître l'histoire des Acadiens déportés en Louisiane

Retour à la page principale

Plan du site

Lien vers le site de la ville de Lachine

CAJUN PRIDE

This Cajun Pride Ring site
is owned by Patrick Couture.
Prev || Skip
Next 5 || Random
Next|| List
Interested in this Ring? Sign Up!.

NEXT PAGE