portrait Le capitaine Cook

James Cook est né le 27 octobre 1728 sur une petite ferme de Marton-in-Cleveland en Angleterre. Très tôt, Il s'intéresse à la mer et à la navigation. Il servira sur différents navires avant de joinde la Royal Navy en 1755. Seulement quatre ans plus tard, il est nommé à la tête d'un navire, le Mercury, et est envoyé en Amérique pour rejoindre la flotte de Wolfe et participer au siège de Québec.
Le fleuve Saint-Laurent était pratiquement inconnu des Anglais, et la responsabilité de Cook fut donc de l'étudier. Il mena ses inspections sous le couvert de la nuit, plaçant des bouées pour indiquer les bas-fonds, les rochers et les dangeureux courants. Son travail permit à la flotte anglaise et aux navires de ravitaillement de rejoindre la forteresse de Québec. Une nuit, Cook et ses compagnons furent surpris et attaqués par un petit groupe d'Amérindiens et de miliciens canadiens. Mais Cook réussit à s'échapper et put ainsi poursuivre ses inspections. Ses cartes marines étaient si complètes qu'elles servirent aux navigateurs pendant plus de 100 ans. WOLFE
COOK
James Cook
Son travail impressiona les autorités et après la victoire anglaise, on lui donna le mandat d'établir des cartes marines pour les côtes de Terre-Neuve, de Nouvelle-Écosse et du Labrador. Il compléta ses travaux de façon remarquable. C'est son dévouement et sa compétence qui lui permirent de monter en grade, malgré le fait que sa famille était relativement pauvre et sans influence. Sa réputation d'excellent navigateur et ses intérêts pour la science et l'astronomie lui méritèrent d'être nommé à la tête d'une expédition vers l'hémisphère sud.

Il quitta l'Angleterre en 1768 à bord du navire Endeavour, traversa l'Atlantique, contourna l'Amérique du Sud et navigua vers Tahiti. Il se dirigea ensuite vers le sud et se retrouva bientôt sur les côtes de la Nouvelle-Zélande. Ce pays avait déjà été aperçu et nommé en 1642 par l'explorateur hollandais Abel Tasman, mais Cook fut le premier à l'explorer systématiquement. Il prouva que la Nouvelle-Zélande était constituée de deux grandes îles et qu'elle ne faisait pas partie d'un grand continent austral, contrairement à ce que certains croyaient à l'époque. Il visita les îles et établit des contacts (souvent peu amicaux) avec des tribus de Maoris. En 1770, il atteignit la «Terra Australis Incognita» (Terre Inconnue du Sud). Il explora la côte est du pays maintenant nommé Australie avant de repartir vers l'ouest, en contournant l'Afrique par le sud. Il fut de retour en Angleterre en 1771.

Cook fit deux autres voyages par la suite dans les eaux du Pacifique. Accompangé de scientifiques, d'astronomes et de botanistes, ces voyages permirent de documenter les îles de l'Océanie qui étaient demeurées jusqu'alors presque totalement inconnues des Européens.

La mort de Cook
La mort de Cook
En 1776, pendant son troisième voyage, Cook quitta Hawaii et se dirigea vers le nord dans le but de découvrir un «passage arctique». Il atteint Vancouver et traversa le détroit de Béring pour atteindre l'océan arctique. Il ne trouva aucun passage naviguable et fit à nouveau voiles vers Hawaii. Suite à un incident pendant lequel un de ses lieutenants tua un des chefs hawaiiens, Cook lui-même fut assassiné en février 1779.





Retour à la page principale

Plan du site