portrait Samuel de Champlain



La date exacte de la naissance de Champlain demeure un mystère. On sait qu'il naquit dans la ville de Brouage aux alentours de 1570. Il est bon de noter que le véritable visage de Champlain demeure inconnu. En effet, aucun portrait officiel de l'homme n'existe. Ainsi, bien que l'image à droite soit le fruit de l'imagination de l'artiste, elle est fidèle à la représentation qu'on attribue généralement à Samuel de Champlain.

1599-1601: Champlain navigue aux Antilles et visite plusieurs ports de la Nouvelle-Espagne, en compagnie de son oncle qui est géographe. Le jeune Samuel choisira ensuite ce métier à son tour.

Le père de la Nouvelle-France
1603: Champlain est recruté par le commandeur catholique Aymar de Chaste pour son voyage d'exploration en Amérique. Henri IV, roi de France, le nomme géographe royal. Il débarque à Tadoussac le 26 mai où il est accueilli chaleureusement par les indigènes. Il fume son premier calumet de la paix. Il visite le Saguenay et les futurs emplacements des villes de Québec, Montréal et Boucherville. Le chef Anadabijou de Tadoussac déclare «qu'ils estoit fort aise que sadicte Majesté peuplast leur terre.» De retour en France, Champlain publie son premier ouvrage: «Des Sauvages».

1605: Champlain installe une habitation à Port-Royal (Acadie). Il explore la côte atlantique jusqu'à Cap Cod où il dut fuir des Indiens hostiles. Il fonde un ordre pour lutter contre la terrible maladie qu'est le scorbut.

Construction de l'Abitation 1608: La présence des Anglais se fait de plus en plus sentir dans le golfe du Saint-Laurent, on décide donc de se diriger vers l'intérieur des terres. Au pied du Cap Diamant, Champlain fait construire l'Abitation de Québec (à l'origine, il voulait baptiser l'établissement Ludovica, ce qui signifie «S'il en plaît à Dieu et au Roi»). Champlain explique le choix de cet emplacement en ces mots: «Je cherchai lieu propre pour notre Abitation, mais je n'en pus trouver de plus commode, ni mieux situé que la pointe de Québec, ainsi appelé des Sauvages, laquelle était remplie de noyers et de vignes. Aussitôt, j'employai une partie de nos ouvriers à les abattre pour y faire notre Abitation. Le première chose que nous fîmes fut le magasin.» Une grande galerie est érigée sur les murs extérieurs et des hommes en armes s'y tiennent en parmanence. On creuse également un fossé de 15 pieds de largeur et de 6 pieds de profondeur autour de l'enceinte.

Des contrebandiers basques qui occupaient déjà les lieux sont très mécontents de l'arrivée de Champlain et complotent son assassinat. Plusieurs colons, Jean Duval à leur tête conspirent aussi contre Champlain. Les Basques promettent aux conspirateurs de les ramener en Espagne et de les payer grassement pour leur traîtrise. Toutefois, un des conspirateurs, Antoine Natel, décide d'avertir Champlain du danger qui le guette en échange de son pardon. Champlain fait arrêter les mutins. S'organise alors le premier procès connu de l'histoire de l'Amérique du Nord. Jean Duval est pendu et sa tête est placée au bout d'une pique sur la palissade du fort. Trois autres conspirateurs sont condamnés à mort et retournés en France.

L'hiver de 1608-1609 est terriblement rigoureux. Deux colons meurent de dysenterie et dix autres du scorbut. La saison de la chasse et de la pêche ayant été très mauvaise, les tribus amérindiennes locales souffrent de famine. Des hordes d'Amérindiens affamés et malades viennent quérir refuge et nourriture à Québec. Champlain puise dans ses maigres provisions pour leur venir en aide.

Auto-portrait 1609: Champlain part avec des Hurons et des Montagnais pour explorer et découvrir des nouvelles sources de fourrures. Il découvre le lac Champlain. Pour prouver sa loyauté à ses nouveaux alliés, l'explorateur participe à une escarmouche contre les Iroquois. Pendant le combat, Champlain tue l'un de leurs chefs de son arquebuse. Plusieurs historiens lui reprochent cette action qui fera des Iroquois les ennemis mortels des Français pendant un siècle. Ci-dessous, dessin du combat fatidique qui est l'oeuvre de Champlain lui-même.



LE COMBAT


1610: Dans l'église de Saint-Germain-l'Auxerrois en France, Champlain épouse Hélène Boullé. Le marié est dans la trentaine, la mariée vient d'avoir 12 ans. Les deux parties conviennent que la consommation du mariage ne pourra se faire avant au moins 2 ans et peut-être plus, «selon l'avis des parents et amis.» Ce qui intéresse Champlain, c'est la dot de la mariée qui est de 6000 livres, une somme considérable pour l'époque. Champlain signera plus tard une quittance de 1500 livres à sa belle-famille.

1612: Champlain baptise l'île Sainte-Hélène en l'honneur de sa jeune épouse. Il baptise le futur emplacement de Montréal «Place Royale». Un jeune serviteur du nom de Louis se noya, d'où les noms Sault-Saint-Louis et de Lac Saint-Louis. Il continue vers l'ouest jusqu'à l'emplacement actuel d'Ottawa.

1615-16: Champlain passe l'hiver en Huronie et est blessé dans une escarmouche contre les Iroquois.

1618: Québec n'est toujours qu'un poste de traite de fourrures, mais Champlain rêve maintenant d'un royaume où les peuples français et amérindiens se fondraient en un nouveau peuple. Il voit Québec comme le centre d'un Nouveau Monde français, comme un port inévitable et un poste de douane sur la route de l'Asie. Il envoie une lettre en France, dans laquelle il partage ce rêve et demande qu'on envoie des colons. De plus, Champlain demeure convaincu que le passage pour la Chine se cache quelque part, au bout des Grands Lacs.

1619: Champlain publie ses voyages en Huronie.

1620 : Champlain organise les fortifications de Québec qui n'abrite alors que 60 personnes, pour la plupart des hommes de métier et des religieux.

1627: Le cardinal de Richelieu met sur pied la Compagnie des Cent-Associés, qui a pour mission le peuplement de la Nouvelle-France. Quelques centaines de colons partent pour le Nouveau-Monde. Les premiers bateaux seront interceptés par les frères Kirke qui assiègent ensuite Québec. Menacé par la famine, Champlain doit capituler. Québec sera anglaise pendant trois ans. Les Anglais déportent les habitants.

1627-1632 : Or, lors de la conquête des frères Kirke, la guerre était déjà terminée en Europe. Champlain mène une longue bataille juridique et doit même aller à Londres faire appel à l'ambassadeur de la France pour sauver la jeune colonie. Québec est finalement restituée à la France en 1632 par le traité de Saint-Germain-en-Laye.

1634: Les premiers seigneurs-recruteurs arrivent avec leurs colons et fondent les premières seigneuries. C'est là que naissent les premières familles québécoises.

1635: Le père de la Nouvelle-France meurt le 25 décembre. Il s'était effondré deux mois plus tôt victime d'une attaque d'apoplexie qui l'avait laissé paralysé. Il laisse derrière lui une jeune colonie qui a maintenant tout ce qu'il faut pour grandir. La fondation de Québec est la première tentative réussie de coloniation par la France. Champlain lègue également son historique carnet de bord et ses publications, dans lesquelles il raconte et illustre ses épopées en Amérique. Il s'agit là de véritables mines d'or de renseignements qui nous aident à faire la lumière sur ces événements lointains.

Statue de Champlain



Carte de la Nouvelle-France par Champlain

La ville de Québec

Retour à la page principale

Plan du site